Vous devez travailler à la maison et jongler entre foyer, enfants et obligations professionnelles? Pas de panique. Voici cinq clés pour trouver l’équilibre.

Quand on travaille chez soi, il est essentiel de diviser son temps entre vie personnelle et professionnelle.

S’octroyer un espace dédié

Psychologiquement et symboliquement, travailler chez soi demande de s’aménager un espace dédié, afin de préserver vie personnelle et vie professionnelle.

Une organisation à laquelle souscrit Marlène Schiappa, fondatrice du réseau Maman Travaille, si l’espace le permet. « Pour éviter d’avoir l’impression de travailler en permanence, il vaut mieux cloisonner les activités et manger/travailler/recevoir des amis/jouer avec les enfants à des endroits différents de la maison. » Pour éviter d’être dérangée, on peut même fabriquer avec les plus petits un écriteau assorti d’un dessin explicite. En le voyant sur la porte, les enfants sauront qu’il ne faut pas faire de bruit.

Organiser son temps

Quand on travaille de chez soi, il n’y a pas de coupure, comme un temps de transport, pour nous faire passer de l’espace personnel à l’espace de travail. Il faut donc ritualiser certains moments pour trouver un équilibre entre vie pro et vie perso. Isabelle Brès, journaliste free-lance et animatrice radio, mère de deux garçons de 8 et 12 ans, s’oblige par exemple à « être prête -douchée, habillée, maquillée- avant 9h chaque matin. Sinon je me mets au travail et je réalise à midi que je suis encore en pyjama. »

S’y préparer la veille permet également de mieux « séquencer » sa journée. Caroline, elle, s’organise à l’aide d’une to do list qu’elle actualise chaque soir. « Je laisse des plages horaires libres pour les courses, la paperasse et je m’arrange pour faire les travaux ménagers tôt le matin. A 9h30 pétantes, je suis à mon bureau et je bosse. »

« Un planning minuté ne convient pas forcément à tout le monde », tempère Cendrine Genty, fondatrice de l’association L se réalisent. Si on se sent moins productif, on peut s’autoriser un break de temps à autre pour lire un roman ou sortir faire une balade. On n’en sera que plus efficace après. »

Hiérarchiser ses activités

Sous prétexte d’être à la maison, il est facile de se laisser happer par les tâches ménagères et autres coups de fil administratifs. Selon Marlène Schiappa, « vous travaillez de la maison, soit, mais vous travaillez. C’est donc votre mission principale. »

Assumer les imprévus

Une grève, un enfant malade, un bébé qui refuse de dormir peuvent vite devenir le grain de sable dans une organisation jusque-là bien rodée. Dans ces cas-là, oser s’appuyer sur l’entourage peut aider. « Ma belle-mère est formidable », reconnaît Caroline. « Elle garde mes filles si j’ai une urgence. Quant aux weekend si j’ai des déplacements, c’est le papa qui gère. »

Trouver sa propre méthode

Travailler de chez soi ne s’improvise pas. « Quand on se lance, trouver son rythme peut prendre beaucoup de temps. Il ne faut pas perdre espoir et s’accrocher. Un an ou deux pour trouver ce qui nous convient, cela ne me paraît pas délirant », estime Cendrine Genty.

Par Virginie Duplessy,

 

Et vous comment faîtes-vous ?

Share This